Ma maman savait tirer les cartes, elle tenait ça de ma grand-mère qui l’avait appris de sa maman et ainsi de suite. Elle employait pour ça un jeu de cartes ordinaire, il n’était pas question de cartes particulières comme pour les tarots de Marseille dans lesquels on parle de lames, d’arcanes, de pendu, de bateleur, de despote africain, de roue de la fortune et qui ne sont réservés qu’a un certain nombre d’initiés. Maman me tirait souvent les cartes et voyait tout, savait tout et prédisait tout à l’avance, il arrivait parfois qu’elle batte les cartes pour une de mes amies et là aussi elle faisait mouche. Quand j’ai eu vingt ans, elle m’a appris à le faire et aujourd’hui encore, il m’arrive de me battre les cartes le soir. Comme je n’ai pas de fille, je vais passer le flambeau à toutes celles que cela intéresse.

Les cartes se tirent, en soirée, le lundi, le mercredi et le vendredi soir de préférence. Assis face à la personne pour qui on va battre les cartes il faut être bien décontractée et chasser toutes les idées de sa tête, bien se concentrer sur le travail que l’on va faire, interpréter les cartes telles qu’on les voit. Conserver les cartes qui vont de sept à dix plus l’as, le roi, la dame et le valet. Lorsque la personne pour qui vous battez les cartes doit couper, elle doit toujours employer la main droite, la main du cœur, elle aussi devra être bien concentrée sur ce qu’elle est en train de faire.

L’as de cœur représente la maison, l’as de trèfle la rue, l’as de carreau les nouvelles, l’as de pique l’amour. Les dames de cœurs et carreaux représentent des jeunes filles, celles de trèfles et de piques des femmes mariées, le roi de trèfles un homme marié, le roi de cœur un homme de cœur, le roi de carreaux le facteur, le roi de pique un homme de loi ou un docteur. Du sept au dix de cœur ce sont des bons présages, du sept au dix de carreaux des nouvelles si elles sont entourées de cœurs ou de trèfles rentrées d’argent ou bonnes nouvelles entourées de piques dépenses d’argent ou mauvaises nouvelles. Du sept de trèfles au dix la soirée, du sept de piques au dix de piques mauvais présages. On peut commencer.

Battre les cartes, faire couper, déposer les trois premières cartes sur la table et si il y a une paire prendre la carte la plus élevée des deux, continuer ainsi jusqu'à en déposer vingt et une sur la table en demi-cercle. On peut alors interpréter les cartes en se concentrant.
Evidemment, si vous ne pouvez vous déplacer pour aller consulter un bon voyant, vous avez la possibilité de consulter en ligne de différentes façons:

 

Voir les discussions les plus lues

José

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot gurbow ?

Fil RSS des commentaires de cet article