L’Ouzbékistan est une contrée encore peu connue des globe-trotters, pourtant, chaque vestige et monument qui se dresse sur son territoire est chargé d’histoire et de légendes intéressantes. Les voyageurs qui s’y rendent ne manqueront sûrement pas ses cités architecturales grandioses ou encore sa nature agrémentée de steppes, de vallées, de désert et de chaînes de montagnes (monts Tyan-Chan ou montagnes d’Alay). Ils auront même l’occasion de faire une randonnée dans l’un de ces sites s’ils veulent suivre les traces des grands conquérants d’antan. Afin de réussir ce genre d’expérience en Ouzbékistan, le mieux serait d’y aller entre les mois de mars et novembre, car ce sont les périodes de l’année où le pays reçoit moins de touristes. Naturellement, tout dépend des routards, mais pour vivre une aventure hors du commun à cette adresse, il est plutôt préférable d’éviter l’été, la saison des fortes chaleurs. Pareillement, l’hiver en Ouzbékistan est difficilement supportable, et ce n’est pas le moment propice pour un séjour chez l’habitant ou des campings en yourte.

Explorer les incroyables attraits touristiques du territoire

Réputée mondialement pour ses joyaux culturels, la contrée ouzbèke est un endroit parfait pour vivre une expérience véritablement dépaysante. Pour ceux qui recherchent une destination sans pareil, un bref séjour en Ouzbékistan leur permettra de voir en premier lieu la merveilleuse ville de Samarcande. Celle-ci fait partie des villes les plus âgées du monde contemporain, et elle saura sûrement charmer les voyageurs curieux avec ses 2 750 ans d’histoire. Une balade dans cette cité est surtout une occasion pour les touristes d’observer de près les merveilles architecturales de cette ancienne capitale de l’empire de Timour et des Timourides (1370 à 1499). Ils se promèneront à travers la cité, puis ils mettront le cap sur le site de Bakhaoudin Nakshbandi, un lieu sacré qui date du XVIè siècle à Boukhara. Ensuite, les backpackers se dirigeront vers Khiva, un musée à ciel ouvert impressionnant qui saura fondre le cœur des passionnés photographie. En effet, cet endroit a tellement de choses à montrer aux étrangers, et ces derniers pourront visiter la cité intérieure Itchan Kala pour un petit circuit randonnée découverte.

Les choses à retenir une fois en Ouzbékistan

Bien que le territoire ouzbek soit accessible aux touristes, il est toujours préférable de suivre les règlements sociaux et les mesures imposées dans cette contrée pour éviter les malentendus et les problèmes avec les autorités sur place. Tout au long d’un séjour, par exemple, il faut garder sur soi tous les justificatifs de paiement et les tickets de passage concernant les hébergements, la restauration ou les différents achats effectués. En général, ces documents seront demandés lors du passage à la douane (avant la sortie du pays), c’est pourquoi il est essentiel de ne pas les perdre, ne serait-ce qu’un morceau de facture. Par ailleurs, les Ouzbeks sont des gens serviables, et ils sont connus pour leur vrai sens de l’accueil. Les étrangers qui se rendent dans cette destination sont, alors, conseillés de ne se limiter à la visite des diverses cités ouzbèkes. Ils devront surtout faire de petits arrêts dans les petits villages pour découvrir les véritables richesses culturelles locales.

José

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot ncan ?

Fil RSS des commentaires de cet article