Lorsqu’on est un résident étranger en Suisse, la loi reste stricte concernant l’assurance maladie. Tous les étrangers travailleurs ou particuliers doivent souscrire à une assurance maladie. La procédure reste la même seulement, on note une grande différence notamment dans les conditions de souscription et d’indemnisation. Les détails.

Ce que couvre une assurance maladie en Suisse

Une assurance maladie en Suisse est assez spécifique et différente de ce que l’on a pu voir habituellement. Certes, elle reste une obligation pour tous les étrangers bien qu’il existe des cas d’exception comme le corps diplomatique. Certains établissements n’acceptent pas non plus des clients qui sont en mauvais état de santé. Par ailleurs, une assurance maladie peut couvrir plusieurs frais et soins sauf pour les soins dentaires. Toutefois, certains peuvent aussi faire des exceptions comme les traitements d’optique et les problèmes au niveau de la mastication. En général, une compagnie d’assurance dans ce pays peut rembourser les frais des soins et médicaments offerts par des médecins agrées, des frais d’hôpital et de maternité ainsi que d’autres prestations avec des conditions spécifiques dont les soins à domicile ou les vaccins. Quoi qu’il en soit, cela reste une solution avantageuse pour les résidents étrangers. Pour subvenir à tous leurs besoins en cas de maladie, ils auront tout bon en choix d’assurance. Quoi qu’il importe de toujours se tourner vers une meilleure assurance maladie suisse. En général, la Suisse est un pays où la vie est chère sans oublier les frais exorbitants attribués aux divers soins. Ainsi, une assurance maladie peut couvrir au moins presque la totalité de ses dépenses de santé dans le cas d’une maladie grave ou d’une hospitalisation subite.

Les conditions d’indemnisation

Lorsqu’on est un travailleur étranger, la loi exige que l’on doive souscrire à une assurance maladie obligatoire mais encore faut-il trouver une meilleure assurance maladie suisse. Mais comment l’obtenir ? Certes, il existe plusieurs critères à prendre en compte pour être certain d’avoir tout bon en montant de prime. L’idée est donc d’obtenir une offre la moins couteuse pour être capable de pouvoir payer ses mensualités. Pour rappel, cette assurance s’applique à ceux qui détiennent un permis de travail dont un permis B, L, C de plus de 3 mois mais aussi aux familles sans travail mais qui résident en Suisse. Pour revenir aux critères pour mieux choisir une meilleure assurance maladie suisse, il faut s’attarder sur quelques points suivant : le montant de prime, la franchise annuelle et la quota-part. La franchise annuelle par exemple correspond au montant que l’on peut prendre en sa disposition pour payer tous les dépenses de santé dans l’année qui suit. Si ce montant est important, la prime d’assurance sera faible. De même pour la prime d’assurance, elle peut varier selon le type de contrat ou la formule que l’on va choisir ainsi que du montant de prime. Pour ce qui est de la quota-part, il s’agit d’une participation de l’assuré notamment dans les frais de santé. Il est l’équivalent de 10% de son indemnisation. Il est donc utile d’étudier tous ces éléments avec minutie et attention pour mettre à l’abri toute sa famille en Suisse.
Voir ce dossier sur l'hypertension artérielle.

José

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot vrmzi ?

Fil RSS des commentaires de cet article