La cigarette électronique et la santé bucco-dentaire

C’est un fait, fumer engendre des maladies graves comme les cancers. Il nuit également à la santé bucco-dentaire puisqu’altère le sens du goût, jaunit les dents, favorise les caries et entraîne une mauvaise haleine. Qu’en est-il de la cigarette électronique ?

C’est un fait, fumer engendre des maladies graves comme les cancers. Il nuit également à la santé bucco-dentaire puisqu’altère le sens du goût, jaunit les dents, favorise les caries et entraîne une mauvaise haleine. Qu’en est-il de la cigarette électronique ?

Comprendre avant de juger

La cigarette électronique, est bien la version électronique de la clope traditionnelle. Toutes deux produisent une substance à inhaler par la bouche, se tient dans les mains et peuvent contenir de la nicotine, mais leurs similitudes s’arrêtent là.

La raison est que l’e-cigarette est un appareil fonctionnant avec une batterie. C’est un petit concentré de technologie qui, même en affichant de temps en temps la mention no atomizer found reste un gadget ultra-moderne et innovant.

Contrairement à la cigarette classique, elle ne produit pas de la fumée nocive, mais de la vapeur comme toute autre vapeur d’eau, mais la sienne contient des arômes et, éventuellement de la nicotine. Elle ne contient pas du tabac, mais fonctionne à partir d’un e-liquide également dépourvu de tabac. Ce liquide est à base de propylène glycol et de glycérine végétale. C’est pour cela qu’on ne la qualifie pas de produit de tabac. On ne peut même pas la classer parmi les autres substituts nicotiniques étant donné que tous les e-liquides n’en contiennent pas.

Par ailleurs, l’e-cigarette ne fait pas appel à la combustion pour générer de la vapeur, mais un bouton ON/OFF suffit pour activer sa batterie et déclencher l’évaporation de l’e-liquide. Etant donné la grosse différence de température entre les 800°C de la combustion et les 300°C (maximum) de la cigarette électronique, cette dernière ne risque pas de produire du goudron ou toutes autres substances toxiques comme le monoxyde de carbone.

Toutes ces différences témoignent du caractère plus sain et non nocif de l’e-cigarette. Quant à déterminer les effets qu’elle peut avoir sur la santé bucco-dentaire, voici ce qu’il faut retenir.

La cigarette électronique et le jaunissement des dents

La fumée, et plus particulièrement le goudron contenu dans la fumée de la cigarette favorise le jaunissement des dents chez les fumeurs. Parmi ces derniers, rares sont ceux qui ont des dents bien blanches et saines malgré une hygiène qu’ils jugent correcte.

En ce qui concerne la cigarette électronique, les chercheurs sont certains en disant qu’elle n’entraîne pas le jaunissement des dents sans les blanchir non plus. En effet, si un ancien fumeur passe au vapotage, il va de soi que ses dents ont déjà été jaunis par le tabagisme. Ce n’est pas parce qu’il a arrêté de fumer pour se mettre à vaper que ses dents vont redevenir blanches. On sait toutefois que la vape ne va pas empirer la situation.

Chez une personne n’ayant jamais fumé et qui a des dents bien blanches, le vapotage n’aura aucun effet sur ses dents donc si elle continue à adopter une hygiène buccale saine et si elle ne boit pas de café, elle ne risque pas de jaunissement dentaire. Il faut souligner que certains aliments comme le café peuvent jaunir les dents. Cela signifie que si vous vapotez sans jamais avoir fumé et que vos dents commencent à jaunir, cela peut provenir de votre alimentation.

Attention, la nicotine est également responsable de taches au niveau des dents et même du jaunissement des dents. Il est préconisé d’opter pour des e-liquides qui n’en contiennent pas ou à très faible dose. Comme les flacons sont assez petits, les vapoteurs peuvent revoir à chaque changement les éléments contenus dans leur liquide. Cela leur permettra de faire un choix en persistant avec un liquide fortement nicotiné ou non.

La cigarette électronique et les saignements des gencives

Mis à part le jaunissement des dents, il faut savoir que le passage à l’e-cigarette peut déstabiliser l’équilibre buccal. C’est pour cela que certains nouveaux vapoteurs remarquent un saignement au niveau des gencives. Cela est dû au fait que la flore buccale habituée au tabagisme va connaître un changement majeur à cause du sevrage.

Il faut comprendre que durant toutes ses années de tabagisme, les gencives du fumeur forment une barrière naturelle pour se protéger des attaques de la cigarette. Quand il se met à arrêter, la barrière se fragilise et l’enveloppe se résorbe petit à petit. De là viennent les petits saignements, mais rassurez-vous, cela n’est pas systématique et ne survient que temporairement.

C’est également une réaction normale et saine de l’organisme qui va devoir adopter d’autres habitudes avec la cigarette électronique ?

La cigarette électronique et la mauvaise haleine

La mauvaise haleine peut provenir de diverses raisons comme une mauvaise hygiène, des dents cariées, des troubles d’estomac et un sevrage tabagique.

En effet, comme l’organisme et la flore buccale ont déjà pris leurs petites habitudes, un sevrage va engendrer divers changements. Au cours des premières semaines, l’ancien fumeur devenu vapoteur va dégager une mauvaise haleine puisque le corps va alors expulser toutes les substances toxiques qu’il a stockées depuis. Rassurez-vous, cela ne dure qu’un temps et il est possible d’atténuer ce symptôme en adoptant une hygiène buccale irréprochable.

Mickael

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot qhubh ?

Fil RSS des commentaires de cet article