Comment évaluer votre capacité d’emprunt ?

La capacité d’emprunt est la somme totale que peut obtenir un emprunteur auprès d’un établissement habilité pour le financement d’un projet d’achat. De nombreuses personnes sollicitent des prêts auprès des banques. Ces dernières peuvent être insatisfaites du fait de leur faible capacité d’emprunt. Il est donc important de se renseigner sur les modalités de celui-ci avant toute demande de financement. Informez-vous sur comment évaluer votre capacité d’emprunt.

Vos revenus

Avant de vous lancer dans les processus d’emprunt, la banque tiendra fondamentalement compte de vos revenus. Il s’agit du montant de votre salaire si vous êtes salarié. Dans le cas contraire, il conviendra d’évaluer vos revenus annuels. Cela inclut les primes, les pensions, les revenus fonciers et les financements réguliers. Pour éviter de faire des longs calculs, vous avez la possibilité de consulter un crédit conso en ligne. Celui-ci vous permet d’effectuer une simulation de votre capacité d’emprunt.

Vos charges et votre apport personnel

Elles englobent les mensualités de crédit en cours, votre loyer et les pensions alimentaires que vous êtes tenu de verser. Peu importe la nature de l’emprunt, qu’il s’agisse d’un crédit conso en ligne ou autre, la banque tiendra aussi compte du délai de paiement de vos anciens crédits et de vos factures pour déterminer votre capacité d’emprunt. Tous les établissements financiers ne font pas attention aux mêmes types de charges dans l’évaluation. Certains prélèvent directement les impôts de vos revenus ou prennent en compte votre épargne. Le choix final dépendra de la discrétion de votre banquier.

Par ailleurs, l’apport personnel est le montant minimal que l’emprunteur est capable d’ajouter au prêt qu’il sollicite pour son projet financier. Il doit représenter au minimum 10 % de la somme totale de l’emprunt. Par exemple, pour un projet qui nécessite 500 000 €, vous devez être prêt à présenter un apport personnel de 50 000 € à la banque.

Votre profil

Dans le souci de s’assurer de votre capacité à rembourser, l’établissement auprès duquel vous sollicitez un emprunt cherchera à se renseigner sur votre statut. Il recherche avant tout le profil idéal qui est en mesure de faire face aux échelonnements. Votre âge, votre situation matrimoniale et votre état de santé sont les facteurs déterminants à ce niveau. Lorsque vous êtes jeune et en bonne santé, vos chances d’obtenir une réponse favorable augmentent. Si vous êtes mariés avec des enfants, les frais de scolarité et de pension alimentaire pèseront dans la balance des charges.

Le montant de la mensualité

Le montant de la mensualité est la somme que vous êtes appelé à verser à la structure emprunteuse chaque mois dans le cadre du remboursement. Celui-ci dépend de la somme que vous avez prêtée, de la durée convenue pour son remboursement et du taux d’intérêt. Il est calculé de manière suivante : Montant de la mensualité = [Montant emprunté x taux d’intérêt x (1 + taux d’intérêt) nombre de mensualités]/ [(1 + taux d’intérêt) nombre de mensualités -1].

Supposez que vous avez un emprunt de 500 000 € sur une durée de 10 ans de remboursement avec un taux d’intérêt de 0,5 %. Le montant de la mensualité sera : [500 000 x 0,05 x (1 + 0,05) (10 x12)]/ [1 + 0,05) (10 x12) -1)] = [25 000 x (1,05)120]/ [(1,05)120 -1]. Le calcul donne un montant de 25 071,86 €.

Durée de remboursement souhaitée, le taux d’endettement et le reste à vivre

La durée de remboursement correspond à la période sur laquelle le remboursement devra être effectué. Vous devez déterminer celle-ci en fonction de vos revenus et des bénéfices que vous aurez avec votre investissement. Il vous reviendra de définir cette période avec l’établissement financier dans lequel vous souhaitez faire votre prêt.

Le taux d’endettement est le rapport entre les charges et les revenus. Il se limite généralement à 33 %. En fonction de votre statut, vous avez la possibilité d’obtenir un taux d’endettement de 30 à 40 % maximum auprès de votre emprunteur.

Le reste à vivre correspond au montant restant une fois que vous vous acquittez de l’ensemble des charges financières qui vous reviennent. C’est la somme minimum qu’il faut pour la gestion des dépenses quotidiennes. L’établissement auprès duquel vous souhaitez faire un emprunt devra analyser ce dernier selon votre situation personnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.