risques psychososciaux au travail

Aujourd’hui, bon nombre de salariés déclarent qu’ils souffrent du symptôme relatif au RPS ou risque psychosociaux comme la palpitation, le trouble de concentration, le trouble du sommeil, la fatigue importante, l’irritabilité ou encore la nervosité. Ce genre de phénomène est de plus en plus fréquent et n’exclut aucun domaine d’activité.  En plus des effets des risques psychosociaux sur une personne, ils provoquent aussi des effets néfastes sur le fonctionnement de l’entreprise.

En effet, quand les salariés passent par ce stade, ils risquent de s’absenter souvent, de ce turnover ou autre. Par ailleurs, cela peut impacter également l’ambiance de travail au sein de la compagnie. C’est la raison pour laquelle, il est vraiment important pour les entreprises, mais encore les salariés de les prévenir.

Les différents types de risques psychosociaux les plus courants

On peut identifier différents types de risques psychosociaux qui peuvent atteindre les salariés. Le stress se trouve au premier rang, car il est depuis maintenant plusieurs années le premier problème de presque tout le monde. La plupart du temps, le stress existe lorsque la capacité de l’individu ainsi que la contrainte que son milieu impose possèdent un certain déséquilibre. Ensuite, il y a le mal-être qui est un état négatif lié à l’émotion. C’est généralement un problème collectif, car il est lié à une situation organisationnelle dégradée, voire instable. La violence a aussi un rapport avec le RPS, qu’il soit interne ou externe. Elle se manifeste la plupart du temps par une menace, une agression physique, une insulte exercée contre un individu sur son environnement de travail. Ces derniers mettent en fait en péril la santé, le bien-être et la sécurité du salarié. Sinon, il y a encore le harcèlement qui est une autre forme de violence de plus en plus répandue actuellement. Il peut s’agir d’un dénigrement sur le plan psychologique ou encore une déstabilisation psychologique venant des supérieurs hiérarchiques de la personne ou encore de ses collègues de travail. On distingue actuellement le harcèlement moral qui a pour but de dégrader les conditions de travail afin de porter atteinte aux droits de la personne. Ensuite, le harcèlement sexuel qui est le fait d’imposer un individu, et ce, de manière répétée des propos à connotations sexuelles.

Quels sont les facteurs qui peuvent protéger contre les RPS ?

Pour éliminer, mais surtout examiner les risques psychosociaux, il est possible de réguler les facteurs de protection par le management. Habituellement, il y a dix facteurs. Il y a tout d’abord la gestion des changements qui est une sorte d’accompagnement pour les équipes afin d’instaurer une certaine modification. Ensuite, il y a la communication, qui est un échange entre l’équipe et le manager. La discussion doit tourner autour du travail pour avoir des instructions faire des feedbacks ou autres. Ensuite, il y a la régulation de la charge de travail, l’autonomie et les compétences. Pour trouver d’autres solutions aux problèmes, il y a également l’autonomie qui est surtout envisagée comme une sorte de degré de liberté de l’activité professionnelle en vue de hiérarchiser les activités. Par ailleurs, la compétence, ou tout ce qui est capacité pour remplir les exigences d’un poste avec des savoirs peuvent aussi y contribuer. Tout comme la reconnaissance, le soutien social, l’équité, la relation interpersonnelle ou la conciliation entre la vie privée et la vie professionnelle.

José

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot jhgfny ?

Fil RSS des commentaires de cet article